Bonsoir.

Jusqu’à des temps récents j’ai eu à beaucoup réfléchir, avec d’autres, sur quelle serait la meilleure procédure de coordination entre opérateurs GSM-R et commerciaux.

Ce qu’il en ressort, c’est qu’elle doit être légère cette procédure ! C’est un impératif à la fois pour l’opérateur GSM-R et pour les opérateurs commerciaux. Chacun doit pouvoir déployer et faire vivre son réseau (en particulier le réseau GSM dont le plan de fréquences est régulièrement mis à jour dans un souci permanent d’optimisation de la qualité). Le risque est grand qu’une mauvaise procédure n’entraîne une paralysie dans la vie des réseaux.

Dans les discussions, deux scénarii ressortent : l’un « préventif prédictif » (qui est le premier à avoir été imaginé), l’autre « curatif réactif ». Même si on pourrait entrer dans plus de détails opérationnels, la diapo ci-jointe montre que c’est le « curatif réactif » qui est le plus malin.

Un tel scénario suppose que l’opérateur GSM-R peut mobiliser des équipes pour aller faire quelques mesures sur le terrain et un engagement ferme des opérateurs commerciaux à éteindre très rapidement un site (en fait un secteur) qui poserait problème. Cette extinction étant provisoire, le temps de trouver une solution technique acceptable par tous.

C’est tout pour aujourd’hui.

A bientôt.