Bonjour.

Un des plaisirs du voyage en train est de regarder les vaches dans les prés, qui elles-mêmes regardent passer les trains...
Mais peut-être avez-vous remarqué ces panneaux de signalisation le long des voies ou les feux rouges, violets, oranges ou verts au-dessus ? Ils indiquent au conducteur de la locomotive ce qu'il doit faire : arrêt, limitation de vitesse, etc. C'est la signalisation ferroviaire.

Quand nous étions petits, et qu'un train français voulait se rendre en Italie, en Belgique ou en Allemagne, il fallait toujours changer de conducteur et souvent de locomotive à la frontière. C'est de moins en moins le cas aujourd'hui.
Le changement de conducteur : parce que la signalisation ferroviaire est différente d'un pays à l'autre. Et un conducteur n'a de "permis de conduire" que pour son propre pays.
Le changement de locomotive : souvent parce que la tension (en volt) entre la caténaire et les voies est différente d'un pays à l'autre. Les locomotives polycourant sont devenues la norme aujourd'hui.

Il fallait donc faire quelque chose pour permettre à une locomotive et à son conducteur d'aller librement d'un pays à l'autre. La Commission Européenne a lancé un grand chantier dont l'objectif est de mettre en place un système paneuropéen de signalisation ferroviaire. A terme les ordres de circulation seront affichés dans la cabine de conduite de la locomotive et transmis via une communication GSM.

C'est en fait une variante du GSM dédiée au train, appelée GSM-R. Comme c'est un sujet complexe, dans lequel il est difficile de s'y retrouver, vous avez ici une introduction un peu technique sur le sujet.

Bonne lecture !

[édité le 6 mars 2014, puis le 4 mai 2015 et le 8 novembre 2015]